LA REMÉDIATION COGNITIVE

La remédiation cognitive est une prise en charge non médicamenteuse. Il s'agit d'une approche pédagogique globale : cognitive, psychologique et sociale. Un programme individuel adapté est créé en fonction de l’évaluation cognitive et de la problématique de la personne. Les séances à hauteur d’une par semaine ou par quinzaine durent environ 45 minutes. 

POUR LES ENFANTS, ADOLESCENTS ET ADULTES

L'identification des troubles grâce au bilan neuropsychologique permet au neuropsychologue de proposer une prise en charge individuelle. La remédiation cognitive tend à améliorer les capacités cognitives dans les domaines de survenue des troubles, et ce en s'appuyant sur leurs forces.

Le neuropsychologue utilise des jeux, des exercices et des entraînements ciblés sur les fonctions perturbées. Selon la situation, il s'agit d'orienter la prise en charge sur la stimulation de :

  • l’attention

  • la mémoire de travail

  • la vitesse de traitement 

  • les fonctions dites « exécutives » telles que : la planification, l’organisation, la résolution de problèmes, les capacités d’inhibition, la flexibilité mentale…

POUR LES SENIORS

À la suite de la pose d'un diagnostic de maladies neurodégénératives liées à l'avancée en âge ou dans l'attente d'une consultation gériatrique spécialisée, la stimulation cognitive permet de stimuler et de maintenir les capacités cognitives d'une personne. Il s'agit essentiellement d’entraîner des domaines tels que la mémoire, les gnosies, les praxies et le langage.

L'objectif concret est de maintenir l'autonomie de la personne et d'optimiser sa qualité de vie ; favorisant ainsi la possibilité d'un maintien à domicile dans des conditions de vie favorables.

Dans ce cadre, cela s'adresse aux personnes se trouvant à un stage léger ou modéré de la pathologie.

PSYCHO-ÉDUCATION

 

Des séances de psycho-éducation peuvent être proposées afin d'expliquer la pathologie.

 

La psycho-éducation est reconnue pour :

  • réduire l’anxiété et la culpabilité,

  • fournir des informations complémentaires,

  • mieux négocier le stress

  • limiter les retentissements. 

Elle vise à permettre une meilleure compréhension et un changement dans l’attitude de la famille par rapport à la personne. En effet, la psycho-éducation permet de donner du « sens » à la présence de certains symptômes, de développer des stratégies de résolution de problème en utilisant les ressources disponibles (du patient et de l’entourage) et responsabiliser le patient sur le contrôle qu’il peut avoir sur le retentissement de ses troubles.

AIDE AUX AIDANTS

De nombreuses cellules familiales sont confrontées à l'accompagnement d'un proche dépendant ne pouvant plus effectuer de manière autonome les actes essentiels de la vie courante. Il peut s'agir d'un conjoint, d'un frère, d'une sœur ou d'un parent âgé.

Assister un proche au quotidien peut s'avérer difficile et les ressources personnelles ne sont pas infinies : le risque d'épuisement physique et psychologique est grand. Il est important de se laisser le droit de profiter d'un espace d'écoute où il est possible de verbaliser son ressenti, ses émotions ainsi que la façon dont on vit au quotidien son rôle d'aidant.

L'aide aux aidants peut prendre différentes formes : soutien individuel, soutien familial.

GUIDANCE PARENTALE

SUIVI PSYCHOLOGIQUE

Suite à la réalisation d’un bilan neuropsychologique et/ou dans un contexte de difficultés cognitives ayant des répercussions dans les sphères de la vie quotidienne, nous proposons des suivis psychologiques ponctuels. Il s’agit de séances individuelles permettant de verbaliser des émotions, d’étayer des situations complexes, de développer des stratégies pour « faire face ».

Le rythme des séances est fixé avec la personne selon les besoins et le contexte de la demande. 

Dans le cas où ce travail clinique devrait s’inscrire au long cours, nous travaillerons sur l’orientation vers un confrère ou une consoeur proposant des thérapeutiques adaptées.