Pourquoi demander une consultation auprès d’un neuropsychologue ?

·       Pour une plainte spontanée dans un des domaines cognitifs comme la mémoire, la concentration, la coordination des gestes, etc.

·       Suite à des difficultés dans la vie quotidienne, par exemple des difficultés à s’adapter au changement, à comprendre les émotions d’autrui ; et que cela engendre des troubles dans la vie familiale, scolaire, sociale et/ou professionnelle.

·       Après des changements remarqués par l'entourage.

Ces difficultés neuropsychologiques sont rencontrées dans diverses pathologies, diagnostiquées ou non.​

Dans ces cas là, n’hésitez pas à en parler avec votre médecin et à nous contacter pour avoir plus de renseignements.

La réalisation de bilans neuropsychologiques en cabinet libéral permet d'avoir une idée globale du fonctionnement cognitif de la personne ; sans avoir recours à une consultation spécialisée en structure hospitalière. Cette dernière pourra cependant être recommandée à l'issue du bilan.

POUR QUI ?

Pour les enfants et les adolescents présentant :

  • des difficultés scolaires.

  • des troubles spécifiques des apprentissages (tableau dys-).

  • un retard intellectuel.

  • des désordres neuro-développementaux (troubles attentionnels, troubles comportementaux).

  • une précocité intellectuelle / haut potentiel.

  • des maladies neuro-génétiques.

Pour les adultes présentant :

  • un parcours de vie atypique, posant la question du fonctionnement cognitif.

  • une suspicion de HPI, TDAH, tableau Dys, autisme, etc.

  • une problématique spécifique posant la question d’un trouble neuro-développemental non détecté.

  • un antécédent d'évènement vasculaire déjà bilanté mais nécessitant un suivi et/ou un bilan de réévaluation cognitive.  

 

Pour les séniors présentant :

  • des plaintes cognitives spontanées et/ou des troubles de l’humeur persistant et/ou un changement comportemental sans cause apparente. 

  • une suspicion de troubles cognitifs liés à l’avancée en âge, nécessitant une primo-évaluation.

LE BILAN PSYCHOMÉTRIQUE,

c'est-à-dire l'évaluation de l'efficience intellectuelle, QI. 

Il peut être réalisé chez des enfants à partir de 2 ans 1/2 , chez des adolescents, les adultes ainsi que les seniors jusqu'à 80 ans, via les échelles de Weschler (tests standardisés) afin d'évaluer un niveau intellectuel global.

LE BILAN NEUROPSYCHOLOGIQUE,

c'est-à-dire l'évaluation des fonctions mentales supérieures telles que la mémoire, l'attention, le langage, etc. 

Il peut avoir plusieurs visées, notamment permettre de contribuer au diagnostic d'une pathologie ou d'évaluer le retentissement cognitif et comportemental d'une pathologie connue.

COMMENT ?

ETAPE 1 - L’ANAMNÈSE 

Ce premier entretien permet de reprendre l’histoire des difficultés pour lesquels la personne vient consulter et d’apprécier leurs impacts sur le fonctionnement quotidien. Cet entretien permet de déterminer le motif de la consultation et d’expliquer le déroulement du bilan.

 

Il s'agit d'un entretien durant lequel il est important d'apporter toutes les informations nécessaires à la bonne compréhension des difficultés actuelles de la personne. Les informations demandées sont en lien avec différentes sphères de la vie de la personne : développementale, scolaire, professionnelle, familiale etc.

La durée de l'entretien d'anamnèse est généralement de 45 minutes.

ETAPE 2 - LA RÉALISATION DES TESTS 

L'ensemble des tests proposés permet de mettre en évidence les fonctions intellectuelles altérées et celles préservées à l’aide de tests standardisés et normés. Plusieurs épreuves écrites, orales ou informatisées sont proposées afin d'évaluer les différentes fonctions cognitives.​ La réalisation des tests dure entre 1 et 4 heures, et peut se faire sur plusieurs séances. 

 

En tant que neuropsychologues, nous sommes habilitées à effectuer deux types de bilans :  

 

 

Les résultats obtenus sont ensuite comparés à la moyenne des scores obtenus aux mêmes épreuves par des personnes du même groupe d'âge et du même niveau socio-culturel, puis interprétés au regard des éléments cliniques observés lors de l'évaluation. 

ETAPE 3 - LA RESTITUTION 

L’entretien de restitution fait état des résultats aux tests mais également du comportement de la personne durant le bilan afin d’expliquer au mieux les perturbations ressenties et objectivées. L'intérêt est de pouvoir proposer une prise en charge adaptée et efficace.

L'entretien dure généralement entre 30 et 45 minutes. Un compte-rendu vous sera remis à l'issue de l'entretien ; celui-ci pourra, au besoin, être transmis à votre médecin.